3 réalités financières apprises lors de l’achat d’un duplex

Cette année, mon conjoint et moi avons fait l’achat de notre tout premier duplex. Bien que nous ayons fait nos recherches quant aux diverses dépenses liées à un tel achat, il faut dire que la réalité a été différente de ce à quoi je m’attendais. Voici les trois réalités financières que j’ai apprises lors de l’achat d’un duplex, pour mieux vous y préparer!

Se préparer financièrement pour un premier achat

Depuis les cinq dernières années, je prépare judicieusement ma santé financière en vue d’un premier achat. Après avoir fait de l’ordre dans mon budget et avoir remboursé l’entièreté de mes dettes, j’ai commencé à épargner de manière importante afin de concrétiser rapidement ce projet.

Pour connaître les coûts liés à l’achat d’une propriété, je me suis renseignée auprès d’institutions financières et sur le Web. Ainsi, je savais qu’il était nécessaire d’avoir entre 5 % et 20 % du prix de la propriété pour la mise de fonds ainsi qu’entre 2 % et 5 % pour couvrir les autres frais d’acquisition. Bien que cette théorie m’ait été bien utile, il faut avouer que la réalité se passe parfois autrement!

1- Il n’est pas toujours nécessaire d’avoir une grosse mise de fonds

Selon ce que je pouvais lire dans les articles de presse et selon les dires que j’avais entendus autour de moi, j’avais la croyance que plus la mise de fonds était importante, plus j’augmentais mes chances d’être approuvée pour l’hypothèque. Cependant, l’achat du duplex m’a appris qu’un montant équivalent à 5 % du prix d’achat était suffisant pour obtenir un prêt, lorsqu’on l’habite. En effet, il m’a été recommandé de diminuer la somme que je voulais proposer: un choix qui était plus judicieux au vu des bas taux hypothécaires en vigueur au moment de l’achat.

Ainsi, il m’aurait été possible de devancer la date de l’achat en ayant une mise de fonds de 5 % du prix de l’immeuble. Ça change la donne lorsque le marché immobilier est aussi actif qu’actuellement!

Crédits photo : Vicky Payeur
Crédits photo : Vicky Payeur

2- Mieux vaut prévoir plus que pas assez pour couvrir les frais de base

La seconde réalité financière que j’ai apprise lors de l’achat du duplex est l’importance d’avoir un coussin conséquent pour couvrir les frais d’acquisition, tels que le notaire, les droits de mutation, l’inspection, etc. Amasser une somme supérieure à celle proposée m’a permis d’être moins préoccupée durant le processus d’achat. Selon moi, éviter les sources de stress est essentiel lors de l’achat de sa première propriété, où on est confronté à de nouvelles informations tous les jours. Cet événement important devrait se passer dans les meilleures circonstances possible!

Pour ma part, j’ai amassé 5 % de la valeur de vente. Pendant les transactions, j’étais heureuse de pouvoir compter sur mes économies. Lorsque les factures ou les paiements différaient de mes estimations, j’avais le montant nécessaire à disposition. Cette sécurité financière m’a permis d’avoir l’esprit tranquille durant tout le processus!

Crédits photo : Vicky Payeur
Crédits photo : Vicky Payeur

3- Prévoir un fonds d’urgence dès le départ est primordial

Passer d’un loyer à un duplex dont on est le propriétaire apporte son lot de dépenses parfois imprévues! Alors que c’est une nouvelle réalité, il est possible d’oublier certaines dépenses. Que ce soient pour des réparations mineures ou des frais liés au tribunal administratif du logement, il est prudent d’avoir mis de côté un fonds d’urgence pour ceux-ci! À titre d’exemple, il est recommandé de mettre de côté l’équivalent de 1 % à 2 % de la valeur du bâtiment chaque année.

D’ailleurs, les inspecteurs en bâtiment recommandent d’investir 3 % de la valeur d’achat en entretiens et en réparations dans la première année d’achat pour en maintenir ou en améliorer l’état. À garder en tête pour être bien préparé!

Je suis plutôt prudente lorsqu’il est question de finances personnelles. Heureusement, car les premières dépenses sont arrivées dès le premier mois de l’achat!

Crédits photo : Vicky Payeur
Crédits photo : Vicky Payeur

Se préparer financièrement et avoir la tranquillité d’esprit

Bref, acheter un duplex a apporté son lot de nouvelles réalités financières. Même si je m’étais préparée financièrement, la réalité est parfois un peu différente de ce que j’ai pu anticiper. Heureusement, grâce à nos économies, acheter un duplex s’est fait sans tracas et dans l’ordre!

Vous désirez acheter ou vendre une propriété?

Communiquez avec nous dès maintenant pour rencontrer un courtier de notre équipe.

Nous joindre

Infolettre